La CGT participe à des projections débats du film Working Woman, sorti dans les salles le 17 avril 2019.

Le 6 juin à 20h30 au cinéma Le Méliés à Montreuil (93), à l’initiative de la CGT et de la Ligue des Droits de l’Homme, un débat avec Delphine COLIN (UFSE-CGT) et Marilyn MALDECK (AVFT) suivra la projection du film.

affiche working woman ciné débat 6 juin

Synopsis

Orna travaille dur afin de subvenir aux besoins de sa famille. Brillante, elle est rapidement promue par son patron, un chef d’entreprise. Les sollicitations de ce dernier deviennent de plus en plus intrusives et déplacées. Orna prend sur elle et garde le silence pour ne pas inquiéter son mari. Jusqu’au jour où elle ne peut plus supporter la situation. Elle décide alors de changer les choses pour sa famille, pour elle et pour sa dignité.

Pour visionner la bande annonce

« Working woman » est l’histoire à la fois singulière et universelle d’une femme confrontée au harcèlement sexuel au travail.
Orna, comme 1 femme sur 5 au cours de sa vie (en France), est victime de harcèlement sexuel au travail. Ce film dépeint avec beaucoup de justesse le processus et les multiples formes que prennent les violences sexistes et sexuelles : psychologiques, verbales, économiques, physiques et sexuelles.
Ces violences sont au cœur des inégalités et des processus de domination que subissent les femmes.
8 femmes salariées sur 10 considèrent que dans le travail, les femmes sont régulièrement confrontées à des attitudes sexistes. En France, 5% des viols se produisent dans le cadre du travail, et une agression sexuelle sur 5.
Toutes ces violences sont sous évaluées car sous déclarées.
Pour la CGT, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles est une dimension très importante de la lutte contre les discriminations faites aux femmes et pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Agir contre les violences sexistes et sexuelles Pour en savoir plus http://www.egalite-professionnelle.cgt.fr/sexisme/

En juin, l’OIT doit adopter une norme sur les violences sexistes et sexuelles dans le monde du travail. La CGT y sera représentée et portera haut et fort une norme la plus exigeante possible pour qu’en France et partout dans le monde, les Etats et les employeurs prennent leurs responsabilités.